La politique sociale de Vic, c’est prioritairement , garantir une solidarité locale, concrète, de proximité au travers diverses actions qui vont de l’accueil, l’information, l’aide à l’accès aux droits et aux aides, le soutien aux associations, les partenariats.

Les objectifs de la politique sociale permettront de répondre aux besoins des Vicquois (e) qui traversent un épisode de fragilisation de leur vie plus ou moins durable ( pauvreté, précarité, exclusion) en complément des mesures d’aide sociale déjà existante dans le domaine de la solidarité nationale, départementale. Il s’agit bien d’aider dans la dignité et le respect.

A Vic, le CCAS ( Centre Communal d’Action Sociale ) est un acteur majeur et historique de la solidarité locale au côté des associations ( secours populaire – secours catholique – resto du cœur – Voisins solidaires…).

Nul n’est à l’abri d’un accident de la vie ( divorce – maladie – perte de logement -Licenciement …). En 2020, la crise sociale suivie d’une crise sanitaire sans précédent a montré les fragilités d’une société. En cette période, les crises s’ajoutent les unes aux autres et ébranlent bien des certitudes, minent des situations familiales et sociales. Chacun se pose la question en lui-même : l’après confinement sera­-t-­il commencement de sortie de la crise ou son aggravation. Le monde d’après sera t il autre, pareil ou pire ? Nul ne le sait . La solidarité doit rester présente et jouer tout son rôle. La protection de proximité proposée par la commune à ces habitants est encore plus essentielle aujourd’hui. Gérer la crise est une chose que l’état a globalement bien conduit, gérer les conséquences sociales de la crise sur le long terme, va demander une mobilisation constante, faisant appel aux solidarités de proximité, de quartier, de voisinage, communale, territoriale.

La liste « Toujours unis pour Vic » propose des actions de soutien aux citoyens de Vic en difficulté . Ces actions viendront en relais, en appui aux actions de solidarité nationale, régionale, départementale.

Ce relais à un niveau communal est décisif. Il est tout aussi important dans cette période angoissante, de prendre les bonnes décisions. Le transfert du CCAS à l’intercommunalité et sa transformation en CIAS ( Centre Intercommunal d’Action sociale) doit être mûrement réfléchi. Une rationalisation des dépenses par la mutualisation des services se traduit trop fréquemment par une baisse des moyens et donc une détérioration de la solidarité. La lutte contre l’habitat indigne, la carence de logement dans une ville qui se caractérise par une vacance considérable de logement, le renforcement de la couverture mutuelle, l’accès au droits, à l’alimentation, au crédit, au numérique, au permis de conduire sont autant de mesures municipales de solidarité inscrites dans notre projet.

9-Politique Sociale